Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 14:29

Bonjour tout le monde!

 

Désolée de ne pas poster beaucoup d'articles ces temps-ci: je suis un peu débordée par mon mémoire, c'est très long et fatiguant... Mais je vais m'en sortir!

 

En attendant, pour ceux d'entre vous qui sont intéressés par ce qu'on peut appeler la "crise alimentaire" mondiale et les différentes agricultures dans le monde d'aujourd'hui (je fais encore ma geek, c'est plus fort que moi! ^^), je vous conseille d'aller voir un article du magazine Basta (que je viens de découvrir à l'instant même s'il date de 2009). C'est un de mes profs qui parlent, enfin, mon tuteur de stage d'ailleurs. ^^ Ce qui me fait rire, c'est que c'est exactement ce genre de choses qu'on apprend en spécialité développement agricole, donc j'ai déjà entendu son discours au moins 15000 fois, mais je ne m'en lasse toujours pas!

 

Les sujets abordés dans les vidéos sont (dans l'ordre): 

  • protectionnisme agricole dans les pays du Sud? (avec une petite explication en sacs de riz de la différence de quantité de travail pour produire un sac de riz en Camargue et un sac de riz au Sénégal...)
  • comment les pays du Sud peuvent-ils conquérir leur souveraineté alimentaire?
  • agriculture paysanne et ses avantages pour l'intérêt général
  • les OGM sont-ils vraiment intéressants pour lutter contre la faim dans le monde? ou n'est-ce pas plutôt un problème de répartition de la production alimentaire? ^^
  • où vont nos excédents agricoles?
  • la façon dont la science peut aider les paysans et la science (actuelle) qui ne les sert pas du tout

Bref, que des sujets passionnants, vous ne trouvez pas?

 

Si vous avez 1/4 d'heure devant vous, allez regarder tout ça par ici.  Bon visionnage!

 

 

arton603-2c3d5.jpg

(image tirée du site Basta!)

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 17:48

Bonjour!

 

Cet après-midi, c'est repos total après 4h de dissertation sur la future Politique agricole commune, ses objectifs et les moyens pour y parvenir... Du coup, cet après-midi, j'ai enchaîné les émissions diverses et variées que je devais voir: en vrac, Globalmag, un Envoyé Spécial, des tonnes d'articles de la FAO et... deux émissions que je partage avec vous ici car je les ai trouvées vraiment intéressantes! Bon, vous verrez que ce n'est pas du repos total, mais je tricote en même temps, si si!

 

D'abord, sur France Inter, une émission-débat présentée par Isabelle Giordano avec plusieurs invités, notamment Isabelle Saporta, journaliste qui vient d'écrire "le livre noir de l'agriculture", livre parlant des produits phytosanitaires (pesticides, herbicides, fongicides et tous leurs amis!), de leurs répercussions sur notre santé et celle des agriculteurs et sur le "système" (oui, c'est un peu facile de dire ça, mais quand on voit la pression exercée par toutes les firmes de produits chimiques et autres semences sur les agriculteurs, c'est difficile de ne pas l'appeler comme ça!). Le débat comprend également un agriculteur (Pierre Priolet, pour les connaisseurs, c'est lui qui a écrit "les fruits de la colère") et un de mes profs à l'Agro: Marc Dufumier! ^^ Vous allez voir, il est très bon et il est même meilleur en cours. Ce débat radiophonique est très intéressant mais un peu trop court à mon goût! Pour l'écouter, cliquez ici.Cela vous donnera envie de consommer local, si ce n'est déjà fait! Et ce qui est bien, c'est que le débat défend largement les agriculteurs, ça change un peu des vieux slogans "agriculteur pollueur".

 

Sinon, je viens de voir une émission qui est passée sur France 3 il y a très peu de temps (et que vous avez donc peut-être déjà vue) menée par la même Isabelle Soporta nommée ci-dessus sur les produits phyto donc. L'émission m'a paru très intéressante, bien qu'un peu simplificatrice par endroits mais je suppose que c'est normal pour une émission grand public. Une phrase à retenir de l'émission? Eh bien, je crois que la meilleure c'est l'agriculteur "modèle" du lobby des fabricants de pesticides qui dit au journaliste monté dans son tracteur: "Je fais de l'agriculture écologiquement intensive."! Ah la la, on n'arrête pas le progrès: de l'écologie avec des pesticides! C'est fou comme la recherche avance vite! Et au fait, pour la petite histoire, l'agriculture écologiquement intensive est un concept né pendant le Grenelle de l'environnement. Pour connaître la définition de la chose un peu plus en détails, je vous conseille d'aller voir ce site (et surtout le dernier paragraphe). Pour moi, pour l'instant, c'est surtout beaucoup de brassage d'air et de la belle langue de bois! Enfin, j'ai la mission de ne pas être dogmatique (oui, c'est ce que nos profs nous disent, mais j'avoue que c'est de la plus grande difficulté face à des trucs pareils!) donc je conituerai de m'informer sur cette fameuse agriculture écologiquement intensive pour voir s'il en ressort quelque chose de bon...

Pour voir l'émission en question, c'est ici.

 

Sur ce, bons visionnage/écoute de ces docus, et à bientôt pour de nouvelles aventures!

 

 

http://www.fureurdesvivres.com/images/fdv32_maurice1_3ble_dur.jpg

image venant d'ici

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 21:52

Me revoici me revoilou! Et cette fois-ci, c'est pour vous parler du Cantal! En effet, je suis partie dans le Sud-Est du département (donc pas vers Aurillac, mais vers Saint-Flour/Coltines pour les connaisseurs ) pour réaliser un diagnostic agraire du coin à... 36! Eh oui, nous sommes 36 dans la spécialité "développement agricole" de mon école.

 

Mais en quoi consiste un diagnostic agraire?

Pour résumer, la version rapide (c'est-à-dire ce que nous avons fait en une semaine) consiste à aller voir des agriculteurs (soit on frappe à la porte de la grange, ou de l'étable, ou de la maison, ou on les trouve même dans les champs *hin hin* eh oui, les agronomes sont des parasites tenaces!! ) par groupe de 4 et on leur pose tout un tas de questions. En vrac: quels sont vos productions? Race des vaches/moutons/lapins/cochons/bestioles? Votre itinéraire technique? vos cultures? rendements? engrais? subventions? etc etc....

Avec ça, on détaille toute leur production, leurs revenus (même le montant des intérêts des prêts contractés pour acheter un nouveau tracteur n'échappent pas à notre flair aiguisé!! ^^) et en gros, tout ce qu'ils font dans leur boulot pour pouvoir ensuite regrouper leurs exploitations par archétypes (par exemple, un de nos archétypes était: "Grand éleveur bovin allaitant en race Aubrac avec bâtiment ancien et nouvelle stabule". En français, pour ceux qui ne comprennent pas le chinois: "Eleveur de vaches allaitantes, pour donner de la viande donc, de race Aubrac", en gros...).

 

Et une Aubrac, c'est ça:

 

photounpaysvacheCB.JPG

image venant d'ici

 

N'est-elle pas mimi tout plein? *moi, gaga des vaches?? meuh non!!*

 

Ensuite, nous détaillons l'économie de chacun de ces archétypes (c'est un peu compliqué: en gros, on "reconstruit" une exploitation-type qui n'existe pas mais en s'inspirant d'exploitations que nous avons visitées), en recalculant tout un tas de trucs: produit brut, valeur ajoutée, revenu agricole, subventions...

Après, cela permet de nous faire une idée sur les enjeux de l'agriculture régionale, les évolutions futures, etc....

Sachant que pour réaliser un diagnostic agraire complet, il nous faut aussi une histoire de la région et du pays dans lequel elle se trouve, une idée de la qualité des sols, de la nature de la "roche-mère" du sous-sol, ... Et dans l'idéal, c'est-à-dire lorsque l'on dispose de plus d'une semaine, on rencontre également tous les acteurs du coin (politiques, agricoles, commerçants, etc...), en essayant d'avoir la vision la plus complète possible des filières...

 

Et tout ça pour quoi faire me direz-vous? Eh bien, c'est souvent dans le but de faire le point avant de réaliser un projet au niveau agricole, ou après, voire même pendant, pour évaluer l'évolution de ce projet.

 

Nos conclusions pour ce rapide voyage d'étude dans le Cantal? Restons modestes, ce sont plutôt des intuitions que de véritables conclusions mais nous avons pu voir que dans cette région aux conditions relativement difficiles (altitude moyenne élevée, irrégularités du paysage, hivers rudes...), les agriculteurs dépendent des subventions pour vivre, surtout en ce qui concerne les éleveur bovins allaitants. C'est une situation rageante pour tous les agriculteurs, qu'ils soient dans le Cantal ou ailleurs en France, que de se voir obligés d'accepter des subventions pour avoir un niveau de vie suffisant alors qu'ils bossent bien plus de 35h par semaine. Comme ils le disent eux-mêmes "On n'aime pas être considérés comme des assistés."

De plus, pour les éleveurs bovins laitiers (pas de "céréaliers" dans la région, juste des éleveurs), la valorisation du lait en fromage Cantal paraît insuffisante (le Cantal est un des fromages les moins chers du marché, vérifiez quand vous irez faire vos courses la prochaine fois). Le Salers n'est pas trop mal valorisé mais il existe toujours une marge d'amélioration possible...

Bref, la paysannerie du Cantal n'en est probablement pas au bout de ses peines... Un peu comme partout en France d'ailleurs, où le tissu rural se défait: on s'achemine peu à peu vers des ensembles d'exploitations de grande superficie avec peu d'actifs pour un grand nombre d'hectares... Et la réduction de la main-d'oeuvre agricole est une tragédie pour les campagnes: départ des jeunes vers les villes, fermeture d'écoles, disparition de services...

En gros, il y a du boulot pour essayer de redynamiser ce tissu rural...

 

En attendant, voici quelques photos pour terminer (quand-même!!) sur une note bucolique.

 

P9130006.JPG

Des Charolais au pré

 

P9160020.JPG

Des Salers curieuses... Elles ont l'air toutes douces, avec leur toison, vous ne trouvez pas?

 

P9130001.JPG

Oooooh, du bocage!!

 

P9130008.JPG

Et pour finir, un joli petit chateau perché.

 

Sur ce, je vous laisse, il se fait tard et j'ai encore une montagne de choses à régler avant de m'abandonner dans les bras de Morphée!

A très bientôt pour de nouvelles aventures et bonne nuit!

Repost 0

Présentation

  • : Le petit monde d'Earendil
  • Le petit monde d'Earendil
  • : Bienvenue dans le petit monde d'Earendil, une sorcière qui touche à tout, ou presque...
  • Contact

SAL

Flux RSS

Pour vous abonnez, cliquez sur ce lien et choisissez votre gestionnaire de flux (en haut à droite).

Allez voir aussi

Follow Me on Pinterest

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Earendil sur Hellocoton